Ils font confiance à kleos

Interview de Maître Yannick Hentzien, utilisateur de Kleos

Des moyens importants sont mis en place pour faire de Kleos un logiciel vraiment adapté aux besoins des avocats.

« Je suis un ancien utilisateur de Cicéron avec un système d’hébergement de mes données en intégralité sur un serveur au cabinet. Lorsqu’il a fallu mettre à jour mon logiciel, il m’a été présenté Kleos qui offrait des attraits totalement nouveaux tant en terme de facilité d’utilisation, que la possibilité d’avoir accès à mes données depuis n’importe où puisque celles-ci étaient hébergées sur un serveur sécurisé de Kleos.

Cette solution a totalement changé ma méthode de travail puisque dès lors que vous bénéficiez d’une connexion internet, quel que soit l’endroit où vous vous situez, vous avez accès à l’intégralité de votre cabinet.

Tant avec le RPVA, que les échanges avec les clients, l’avocat est dit aujourd’hui tout numérique et Kleos permet d’assumer totalement cette nouvelle dimension du métier dès lors que les documents numérisés s’intègrent très aisément par le biais de votre photocopieur dans chaque dossier client de Kleos.

Ainsi, grâce à Kleos, je peux travailler vraiment partout, et de chez moi, ce qui me fait gagner en temps et en confort. De surcroit, cette externalisation des données numérisées de mon cabinet me permet en rendez-vous extérieur, tant au travers de mon ordinateur portable, de mon IPad et de mon IPhone, d’avoir accès en temps réel à tous les éléments d’un dossier, l’agenda du cabinet que je peux modifier sans prendre attache préalable avec mon assistante.

Kleos est un logiciel très attractif sur le marché en terme de coûts, l’abonnement mensuel est très raisonnable, aucun investissement supplémentaire n’est nécessaire notamment dans un serveur ou toute sauvegarde de données, lesquelles sont gérées directement par Kleos. Avec un abonnement à la base documentaire Lamyline, qui me permet d’accéder à des articles de fond et de la jurisprudence, je télécharge des arrêts dans Kleos par exemple, ce qui est un service appréciable.

Nous avons supprimé le papier dans le cabinet, et je suis vraiment satisfait du parapheur électronique, qui permet de dialoguer au sein du cabinet sans déranger tous les collaborateurs : c’est une sorte d’Intranet qui nous fait gagner beaucoup de temps.

Je suis membre fondateur de l’ADN, association qui regroupe les utilisateurs de Kleos, et je suis très attentif aux évolutions du logiciel, qui me sont communiquées régulièrement.

J’ai donc utilisé dès sa parution la version 4.0, en juin. Et à partir de septembre, l’ADN de la région Sud va organiser des sessions de formation consacrées notamment à la prise en main de cette nouvelle version et son évolution 4.0.2, pour les barreaux de Nice, Draguignan et Grasse. J’apprécie particulièrement la meilleure visibilité des factures impayées, l’amélioration des rapports financiers et des états de facturation : cela permet vraiment d’améliorer la gestion du cabinet ; le fait de pouvoir attacher des documents Kleos dans un mail évite pas mal de manipulations et fait gagner beaucoup de temps.

J’apprécie beaucoup les évolutions régulières du logiciel, qui tiennent compte des demandes émises lors des réunions de l’ADN par ses membres qui font remonter les doléances des utilisateurs au quotidien. Ces réunions périodiques, avec un formateur, un commercial Kleos et des confrères, sont une excellente opportunité d’échanges de bonnes pratiques, de partage d’astuces pour optimiser l’utilisation du logiciel, pour évoquer les pistes d’évolutions... on a vraiment l’impression que des moyens importants sont mis en place pour faire de Kleos un logiciel vraiment adapté aux besoins des avocats. »

Wolters Kluwer, les clés pour décider